Coule l'heure bleue...






Fruit de la forme pleine
dans l'air limpide 
 l'approche avivée de l'étroite veine
magique clair-obscur dans la forme céleste, 
feuille blanche avide de lumière 
toile tendue
impressions diffuses
tout ça file en cascade, 
le pinceau évente de la couleur
secoue sa chevelure de plume, 
à peine effleurée
ça fait comme une surbrillance
une mise en évidence à l'écran
une souvenance 
scintillante
qui balaie tout l'espace libre 

au fond ce n'est jamais fini, 
le souvenir se rehausse à peine,
coule l'heure bleue
image qui se redouble d'un souvenir, 
vague imagination 
peintre intrépide
raccommodeur d'espace, 
merveilleux vide, 
ta beauté aux yeux invisibles...










Commentaires