Translate

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 28 avril 2016

Paris portes modes, adages de la poésie.

Partager






















 Mnémosyne informatique, déesse du langage codé.
























Paris vitrines des modes, miroir du temps futur : le style fait ses Humanités !




















Paris solaire reflet poétique de l'envol de la colombe universelle.








 
Le simple reflet dans la vitrine, photographié d'un point de vue personnel...il y a tant de belles oeuvres à valoriser un peu partout dans les vitrines discrètes mais présentes de la vie coutumière, du Paris populaire...










Regarder un visage, c'est entrevoir quelqu'un en personne, 
question d'un reflet dans la vitrine : 
qui d'autre personnellement l’avait vu ?











Sphère d'expression sensible, bulle de fertile vision !



















Réflexion de la loi des contrastes, un pratique reflet naturel !











Un bon bol d'air, une grille d'aération de l'esprit !














Phalène de fleurs dans la vitrine, floraison poétique du petit commerce.











Bulle d'existence fantomatique, technologique  reflet de virtualité sur la Toile : exister par ailleurs.











Un souffle de verre, une artiste bulle poétique, un éclairage nouveau.











Lumière d'or argente la vitrine par reflet : qui se ressemble s'assemble.











L'éclosion dans la sphère lumineuse, brumaille spirituelle d'un nouveau temps.











Lecture virtuelle dans le nuage inconscient de mots : un réel progrès ?










Questionnement de la verticalité, progresser selon quel point de vue ?










Souffle grandiose de l'exagération imaginative, nouvel espace d'exploration.









Foule de questionnements en marche, une nouvelle  big data réflexion.











Paris
danse la vie, 
chaufferie de lumière, 
champ- contrechamp, cercle magie des mots
en solaire conversations
chant opérant  des graffitis
dessins de quelque transfiguration, 
jeu-cité de brillantes poussières...










Vent debout contre les esprits chagrins : nuitées pochoirs d'espoir.














Les graffitis au blanc d'Espagne, 
des cartes de visite économique 
l'interrogation par reflets sur les vitrines cafés de Paris.












Paris portes modes, vitrine jouets reflets d'imaginaire, passage éclairé du temps.









Conscience virtuellement élargie, étarquer par les réseaux de l'esprit ?











Paris portes modes, un joli noeud drapé d'existences !









Paris, nouvelles vagues de réflexion de l'avenir du commerce 
présentement flashé dans la vitrine internationale.



























Paris vitrines, la nuit, je suis debout !














Sur l'échelle des valeurs, quelle valeur mystérieusement s'étalonne ?




























Paris collages de verdoyantes vitrines, conjugaisons du passé, présent, futur.








Paris bouquets des modes.













Paris passage du temps, ponts imaginaires et fête des yeux.

























Vision au niveau Paris toutou, promenade mille senteurs de la ville touristique.

















 L'être impalpable, la silhouette sur le mur, une porte d'entée de la liberté ?















Beau cliché vitrine drapé de l'ennui du commerce en berne : 
qui relèvera les couleurs humaines des boutiques?










Paris, ville de nos rêves écailles de lune...


http://jacquelinewaechter.blogspot.fr/2009/05/paris-ville-de-nos-reves-ecailles-de.html














Le langage de la poésie sur tout philosophe


http://jacquelinewaechter.blogspot.fr/2009/05/le-langage-de-la-poesie-sur-tout.html








Paris visites repères des mots émotionnels
http://jacquelinewaechter.blogspot.fr/2015/02/paris-visites-reperes-des-mots.html









Platane céleste, arbre poumon d'ombrage de rêve animant les boulevards parisiens.













Haut degré de condensation, vitrine spirituelle d'agitation. 














Bois de lit parisien dormant en pleine rue, douce nuit debout ?










Paris alchimique boutade politique par l'oeuvre au noir.




















Paris universel, la capitale prend de la hauteur pour mieux voir le monde ?












Petite métaphysique de la poésie, Paris voyages par arborescence d'aphorismes.













Paris ville lumière, boutade vitrine de l'arborescence éclairée.













Paris l'africain épicé des milles et une saveurs de l'Orient : un régal multiculturel.











Vitrine boutade, reflet crèche de la circulation à Paris : 
heureux stationnement d'un recueillement !


















Paris horizons d'éveil...


http://jacquelinewaechter.blogspot.fr/2015/01/paris-horizons-deveil.html