Translate

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 23 octobre 2014

Le Régime est le Père des Remèdes..

Partager









La source la plus abondante des principales vitamines est l'herbe des prés.







L'herbe contient vingt fois plus de vitamine A que la carotte et neuf fois plus de vitamines B que les légumes ordinaires. Elle est également très riche en vitamine C.
Un kilogramme d'herbes contient autant de vitamines que 29 kilogrammes de légumes !






    Le Père des Croyants, dit dans le Coran 
« Le régime est le père des remèdes »



     Hippocrate est du même avis
"C'est avoir soin de sa santé  que de ne pas manger à satiété.
Si l'homme boit et mange peu,  il n'est sujet à aucune maladie."







 Isabet ben Cora, médecin arabe du IX* siècle, déclare 
"Un bon cuisinier est ce qu'il y a de pire pour un vieillard ".






Jean de Milan, qui vivait au XIe siècle, conseille ainsi 
ses malades 
« Pour que la nuit soit légère, fais ton dîner court. 
Impose des bornes à ta gourmandise si tu 
veux vivre plus longtemps. Habitue-toi à boire peu ». 
 






















     Aurélien, très savant médecin, parle ainsi 
"La diète ou régime de vivre est la conservation de la santé 
et la guérison d'une infinité de maladies".




La médecine consiste en la distribution de l'air, du 
boire, du manger, du repos et exercice, inanition et 
réplétion, de la joye ou tristesse et autres passions de 
l'esprit".  


Voltaire trouvait que "régime vaut mieux que médecine ". 

Quant au docteur Véron, bien connu au siècle 
dernier pour les fastes de sa table, il écrivait 

"On ne peut savoir si on a bien dîné que le lendemain 
matin." 







mardi 21 octobre 2014

Parfum du passé, senteur de l'envers durée...

Partager











silences

ciel étoilé

œil du berger

nuit de velours

dessus des toits étincelé

le champ de l'arbre sous la rosée



le parfum du passé est une senteur de l'envers durée







sur la sente enverdurée de la mémoire 
les frondaisons du passé nous maintenaient frémissante 
la senteur suave du souvenir 









des semis d'interrogations en regard d'aspiration étoilée
et nous voilà rendus ce soir,  chercheurs d'or du temps,
perceurs des secrets filons de la durée dans le coffre temporel









un pas sait du cheval toute l'allure
alors on a imaginé
le  pas mécanique de la distance entre deux éléments








dès cet instant, tout a plus vite passé et rien n'a plus duré
on a été pris de vitesse par le calcul d'inanité des passés,
la vie engage à y aller de ce pas
immédiatement
sans délai
on s'est techniquement introduit dans la brèche de la forêt dorée du vertige 
le pas de porte est un seuil 
une fonction d'ouverture à l'infini












dimanche 19 octobre 2014

Sacré poème du "sursaut radio rapide"

Partager







fast radio bursts









Voilà la belle énigme à déchiffrer, l'arcane de notre temps,  
il y a des "sursauts radio" qui sont émis depuis l'espace, 
et la source et la distance nous en demeurent inconnues.

Voici un nouveau sursaut issu des profondeurs de l’espace nu,
on l'appelle "sursaut radio rapide", c'est un sacré rébus à décrypter,  
voilà un sursaut radio de forte intensité, 
voici la question existentielle posée à l'échelle de notre temps convenu.
 Il se passe quelque chose dans la région du Petit Nuage de Magellan, 
une galaxie en orbite autour de la nôtre, c'est secret, c'est troublant,
plein d'ambiguité, mais il se passe quelque chose en la Voie lactée. 

Voilà des signaux radio, qui sont pour nous autant de bouts-rimés
secrets émis depuis une autre galaxie, à plusieurs millions d'années-lumière. 
Il y a bien des ondes radios venues des confins de l’espace extragalactique 
Voici autant de signaux charades pour lors croisés d'incertitude.











samedi 18 octobre 2014

Petites digressions sur la médialité.

Partager







Etre vu c'est visiblement se donner à voir.













Le simple fait d'être visible est médial.








Le brûlant libre-accès à la volonté peut tout désintégrer.







Tous les yeux éblouis se ressemblent en ce qu'ils semblent ne plus rien voir.







L'insondable est le questionnement de la disparition-même.








La vie est une éphémère bulle d'éternelle solitude destinée.










L'excitation des sens par la force vive fichée en nous est la manifestation de la vie qui passe.








Un seul court-circuit peut griller le réseau d'un monde tout entier.









L'interrogation du pourquoi de la vie erre hante toute existence.





Le facétieux génie humain invente la fabrique de brillantes machines de misère.







Un pleur qui ne tient à rien, le signe d'être ce peu de chose vivant à très peu de chose près.








L"éclairage de la science ne peut tenir lieu de lumineuse vertu.








Le jugement d'autrui hante au dedans du moi en miroir de l'autre.








Les excès de la civilisation tissent les fils du monde nouveau de la barbarie











Tout le monde réduit à un système équivaut à l'application d'un protocole de la science du mensonge.

















...

vendredi 17 octobre 2014

Les feux d'un regard gris...

Partager





Pour les hommes de douce volonté, le meilleur visage du passé décalquera sur celui de l'avenir.


Un jour, un jour sur la terre
le jour qui viendra pour le mieux
un jour là-bas sur la lande
le jour qui viendra plein feux
jour né de la joie d'une transe
où la fleur d'humaine évidence s'épanouit
jour né du souffle de l'espérance
où l'idée de changement prospère sur la brande
tout l'édifice aspecte l'attente plus tendre
les feux des hommes au regard gris.










jeudi 16 octobre 2014

L'art raccommodeur des bris collages du destin.

Partager
....










Le seul pays où tu échappes à ta destinée est imaginaire.













L'arrêt du destin met en mouvement tout le branle spirituel de l'imaginaire.




L'artiste est un raccommodeur des bris collages du destin.







L'artiste ouvre des portes en l'imaginaires quand le destin frappe à sa porte.










Le destin actionne la porte tambour de la vie.











La vertu, ce pied de nez que la foi fait au destin.















La mise en forme comprimée du temps reconduit le monde.












L'artiste retouche le visage en tirant le portrait de la destinée du genre humain.










 L'art, ce véritable réconciliateur de destinée.









....