Translate

Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 19 octobre 2014

Sacré poème du "sursaut radio rapide"

Partager







fast radio bursts









Voilà la belle énigme à déchiffrer, l'arcane de notre temps,  
il y a des "sursauts radio" qui sont émis depuis l'espace, 
et la source et la distance nous en demeurent inconnues.

Voici un nouveau sursaut issu des profondeurs de l’espace nu,
on l'appelle "sursaut radio rapide", c'est un sacré rébus à décrypter,  
voilà un sursaut radio de forte intensité, 
voici la question existentielle posée à l'échelle de notre temps convenu.
 Il se passe quelque chose dans la région du Petit Nuage de Magellan, 
une galaxie en orbite autour de la nôtre, c'est secret, c'est troublant,
plein d'ambiguité, mais il se passe quelque chose en la Voie lactée. 

Voilà des signaux radio, qui sont pour nous autant de bouts-rimés
secrets émis depuis une autre galaxie, à plusieurs millions d'années-lumière. 
Il y a bien des ondes radios venues des confins de l’espace extragalactique 
Voici autant de signaux charades pour lors croisés d'incertitude.











samedi 18 octobre 2014

Petites digressions sur la médialité.

Partager







Etre vu c'est visiblement se donner à voir.













Le simple fait d'être visible est médial.








Le brûlant libre-accès à la volonté peut tout désintégrer.







Tous les yeux éblouis se ressemblent en ce qu'ils semblent ne plus rien voir.







L'insondable est le questionnement de la disparition-même.








La vie est une éphémère bulle d'éternelle solitude destinée.










L'excitation des sens par la force vive fichée en nous est la manifestation de la vie qui passe.








Un seul court-circuit peut griller le réseau d'un monde tout entier.









L'interrogation du pourquoi de la vie erre hante toute existence.





Le facétieux génie humain invente la fabrique de brillantes machines de misère.







Un pleur qui ne tient à rien, le signe d'être ce peu de chose vivant à très peu de chose près.








L"éclairage de la science ne peut tenir lieu de lumineuse vertu.








Le jugement d'autrui hante au dedans du moi en miroir de l'autre.








Les excès de la civilisation tissent les fils du monde nouveau de la barbarie











Tout le monde réduit à un système équivaut à l'application d'un protocole de la science du mensonge.

















...

vendredi 17 octobre 2014

Les feux d'un regard gris...

Partager





Pour les hommes de douce volonté, le meilleur visage du passé décalquera sur celui de l'avenir.


Un jour, un jour sur la terre
le jour qui viendra pour le mieux
un jour là-bas sur la lande
le jour qui viendra plein feux
jour né de la joie d'une transe
où la fleur d'humaine évidence s'épanouit
jour né du souffle de l'espérance
où l'idée de changement prospère sur la brande
tout l'édifice aspecte l'attente plus tendre
les feux des hommes au regard gris.










jeudi 16 octobre 2014

L'art raccommodeur des bris collages du destin.

Partager
....










Le seul pays où tu échappes à ta destinée est imaginaire.













L'arrêt du destin met en mouvement tout le branle spirituel de l'imaginaire.




L'artiste est un raccommodeur des bris collages du destin.







L'artiste ouvre des portes en l'imaginaires quand le destin frappe à sa porte.










Le destin actionne la porte tambour de la vie.











La vertu, ce pied de nez que la foi fait au destin.















La mise en forme comprimée du temps reconduit le monde.












L'artiste retouche le visage en tirant le portrait de la destinée du genre humain.










 L'art, ce véritable réconciliateur de destinée.









....

mercredi 15 octobre 2014

La vie est un point de vue.

Partager






Si le point de vue d'un incalculable destin anime de temps à autre l'esprit de tout un chacun, pourtant
à l'infime échelle de temps, il donne corps à la graduation de la destinée du monde.













mardi 14 octobre 2014

La dépense vive de l'éblouissement...

Partager













La vie est une hallucination dont chaque être vivant témoigne d'en avoir fait personnelle expérience.












L'amour par le temps nous est vivement conté.















La dépense vive de l'éblouissement calme l'orage de nos blessures.











L'énergie du coeur, cette féline éblouissante dépense d'âme.














lundi 13 octobre 2014

samedi 11 octobre 2014

Filmer sur le qui-vive ?

Partager
....









L'humanité de glaise s'éprouve, infiniment malléable.




réalisateur
gardien de l'esprit humain
sur le qui-vive






Pier Paolo P

la terre crue d'Italie
vie transfigurée




filmer captive
le temps d'un dédoublement
dessaisissement




glissements des sens
bleu vitrail sur rose chair
le film de l'amour






cinéma du temps
maintenant réaliser
comment survivre








Tournages de films, autant d'épreuves de tournages, de prises de vues, de tournage de vie mécanique. 





réalisateur
héritier des temps antiques
mystificateur









filmer les non-dits
le pouvoir pour toute fin
la double pensée







L'essence du temps perdu nichée au plus profond de nous-même parfume notre mémoire.


L'amour est éducation de soi.




La conscience est frictionnée de nostalgie par la vigueur de l'origine .




Oui, je devenais silencieux, humble à l"écoute du frisson intrépide de la terre mécaniquement mise à nue,
de sa voix immense qui résonnait drue en mon sentiment d'amour éperdu.

Les comètes se jetaient à corps perdu dans la danse avec les rayonnements des nuits.

J'avais soif de l'eau de ta splendeur.











caméra vive
le pouvoir pour le pouvoir
réel démasqué







les vagues terrains
l'amour naïf et sensuel
humides baisers





cinéma du temps
l'or et les trucs sous les stucs
les plages des ans



passion esthétique
le sujet n'apparaît plus
mystique rigueur











l'ardeur de vivre
cinéma hypnotiseur
comment subsister ?








Ninetto Davoli, né le 11 octobre 1948 à San Pietro a Maida;






comment bien filmer
l'intimité de ta vie
illuminations










....